La clause de remploi ou d’emploi permet de prouver que l’acquisition d’un bien faite avec des ressources personnelles, même pendant le mariage, appartient exclusivement à la personne détentrice de ces ressources.