En matière de contrôle routier, la contre-expertise consiste en le fait de demander une analyse du second flacon dans les 5 jours suivant la notification du taux d’alcool (si l’analyse s’est faite grâce à une analyse sanguine).

En l’absence de notification de ce droit à la contre-expertise, il existe un vice de procédure.