Offert à l’occasion du mariage (cadeau, bague), le présent d’usage se distingue d’un don en fonction de la proportion de sa valeur avec la fortune du donateur. Les donations sont généralement accompagnées d’une taxe payée par le donateur alors que le présent d’usage ne nécessite aucune déclaration au fisc. Les présents d’usage sont définis par la jurisprudence civile comme étant « les cadeaux faits à l’occasion de certains événements, conformément à un usage, et n’excédant pas une certaine valeur » (Cass. 1re civ., 6 déc. 1988, n° 87-15083).